Le Cercle des Professionnels et des Amateurs de l'Art présent sur les Salons d'Antiquaires de prestige    Les nouvelles   

 Antiquaires-contact en français Antiquaires-contact in english Antiquaires-contact japan 
Le Cercle
des Professionnels et des Amateurs de l'Art
Retour aux articles de l'année 2010

Chroniques d’un peintre italien voyageur
Antonio Verrio (1636-1707)
Lecce – Toulouse - Londres

15 Juin 2010

Peintre italien baroque formé en Italie du Sud, Verrio, après un passage à Toulouse puis à Paris, connaîtra une grande renommée à la cour d’Angleterre pour ses talents de coloriste et ses décors somptueux au château de Windsor ou à Hampton Court.

 

Le projet de l’exposition est né de la restauration exceptionnelle du grand tableau du musée des Augustins Saint Félix de Cantalice. Cette oeuvre ruinée par une inondation a été sauvée par les mains expertes des restaurateurs.

 

La reconstitution du contexte de cette peinture a été à l’origine d’une rencontre passionnante avec un homme, un artiste et une oeuvre au carrefour de trois cultures. Notre exposition retrace le parcours atypique de cet artiste, européen avant l’heure, et la passionnante aventure de la restauration de Saint Félix de Cantalice.

 

Originaire de Lecce dans les Pouilles (Italie du Sud),Verrio se forme à l’école de la peinture florentine de la première moitié du XVIIe siècle. Ses œuvres conservées à Lecce, toutes d’inspiration religieuse, révèlent un grand coloriste et un artiste sensible au pouvoir des étoffes et des drapés. Après un passage par Naples, capitale culturelle de l’Italie du Sud, Verrio s’installe à Toulouse en 1666, attiré par des mécènes comme Pierre Paul Riquet, le promoteur du canal du Midi.

 

Il peint de grands tableaux pour les églises des Carmélites et des Capucins et répond aussi à des commandes importantes pour des demeures particulières. S’il apporte à l’école toulousaine sa connaissance de l’art italien, il sait aussi s’inspirer de l’art de peintres locaux comme Frédeau.

 

La légende veut que Verrio ait vécu une existence dissolue qui expliquerait ses multiples déménagements. En tout cas, il quitte Toulouse précipitamment vers 1670 pour rejoindre Paris où il réalise le décor prestigieux de l’Hôtel Brûlart (rue du Perche ) encore en place. Grâce à l’action de l’ambassadeur d’Angleterre à Paris, il s’installe à Londres en 1671 avec sa famille française (ses fils travailleront dans son atelier). Il se met au service du roi d’Angleterre Charles II.


A cette époque, les Anglais maîtrisant mal les grands décors de plafonds, les principaux peintres de la cour d’Angleterre sont étrangers.


Verrio réalise donc la décoration du château de Windsor, dont seuls trois plafonds ont été conservés. La Glorieuse Révolution en 1688 provoque son éloignement de la cour.


Il décore alors les châteaux des aristocrates fidèles à l’ancien roi (Burghley House). Dans les dernières années du XVIIe siècle, il est rappelé à la cour par Guillaume III et réalise un travail considérable au château de Hampton Court avec le décor de l’escalier monumental qui est l’un de ses chefs-d’oeuvre. La reine Anne lui accorde une pension. Il meurt en 1709.

 

 

 

1                              2
 
 
1 Saint Félix de Cantalice, après restauration Vers 1665-1670 Huile sur toile,  H. 2,17 ; H. 1,77 m
© Toulouse, musée des Augustins, photo : Daniel Martin
 
2 Double portrait de l’artiste et du Brigadier-Général Robert Killigrew, vers 1705-6 Huile sur toile, H. 0,762 ; L. 1,027 m
Collection particulière Londres, © Christie's


Jusqu’au 27 Juin 2010

 

Musée des Augustins
TOULOUSE



Les Nouvelles

Les Nouveautés
Les Expositions
Les Magazines
S.N.A.
Les Nouvelles
Les Articles à Thème
Le Marché
Les Archives
Le Calendrier
Les Salons Antiquaires
Métiers d'Art
Les Archives de Salons
Les Galeries et les Pièces Présentées
Les Galeries d'Exposants
Les Ateliers de Restauration
Les Techniques
Histoire de l'Art
Les Villes d'Art
Les Conférences
Le Louvre
Annuaire des Galeries d'Art
France-Europe
Offres
Meubles
Objet d'art
Tableaux
ANTIQUAIRES-CONTACT
antiquaires@antiquaires-contact.com
"© 1997 Antiquaires-contact. Tous droits réservés."